top of page
Rechercher

La jeunesse au pouvoir (pour une semaine) !




Ce 12 février 2024, débute la seizième simulation parlementaire de l’asbl Jeugd Parlement Jeunesse, qui pour la première fois se déroulera à la Chambre des Représentants. 120 jeunes venus des trois communautés linguistiques du pays s’y glissent dans la peau de député.e, journaliste ou membre du Conseil d’Etat pendant une semaine.


Du sang frais à la Chambre des Représentants ! A partir de ce lundi et jusqu’à vendredi, ce ne sont pas les habituelles Sophie Wilmès ou autres Eliane Tillieux qui siègeront sur les bancs du Parlement, mais bien 120 jeunes issus de tout horizon et désireux d’en apprendre plus sur le fonctionnement du système législatif. « Nous poursuivons avant-tout un but pédagogique », affirme d’ailleurs Julien Debande, co-président de l’association Jeugd Parlement Jeunesse (JPJ) à l’origine de l’initiative. « Nous constatons qu’un fossé de plus en plus grand se creuse entre le monde politique et la jeunesse. Or, il est vital que les jeunes s’intéressent à la vie publique, et c’est d’autant plus vrai cette année en raison des élections qui arrivent. », précise-t-il encore.


Des jeunes motivés

Pourtant, les jeunes ne semblent manquer ni d’idées ou ni d’engouement. « Le nombre de candidatures pour cette édition était particulièrement élevé », fait remarquer Silke D’haemers, vice-présidente du JPJ. Elle ajoute aussitôt : « Nous en avons reçu plusieurs centaines. Cela signifie que nous avons dû effectuer des choix, dont certains n’étaient vraiment pas évidents. Mais, cela prouve que la fibre démocratique est toujours bien présente chez de nombreux jeunes dans tout le pays. » Finalement, ce sont quelque 120 candidats qui ont reçu une bonne nouvelle.


Un environnement trilingue

Ceux-ci viennent des quatre coins du pays et parlent Français, Néerlandais ou Allemand, ce qui réjouit les organisateurs. « Le trilinguisme est la marque distinctive de notre association », argumente Julien Debande. « Notre volonté est d’offrir un forum dans lequel les trois communautés linguistiques peuvent échanger, et pas uniquement à propos de politique. On parle de culture, de nos études, de nos passions … Cela permet de nouer des liens par-delà la frontière linguistique et, surtout, de mieux se comprendre. »


Il reste désormais à voir si cette compréhension se matérialisera dans les échanges à la Chambre. Répartis dans six partis fictifs, les participants auront une semaine pour trouver des accords en commission puis en plénière. Nous aurons déjà sans doute des premiers éléments de réponse dès ce lundi, avec la session d’ouverture qui sera marquée par les discours de Sophie Wilmès et Johan Vande Lanotte.


A propos de nous


Le Jeugd Parlement Jeunesse est une asbl, constituée exclusivement de jeunes de 18 à 26 ans, qui poursuit un double objectif : rapprocher les jeunes de la politique et les rapprocher les jeunes de communautés linguistiques différentes. A cette fin, nous nous engageons à mettre en place des initiatives non-partisanes pour informer sur le fonctionnement de notre système politique.

Ainsi, nous organisons depuis 16 ans une simulation parlementaire. Après 15 ans au Sénat, celle-ci se déroulera pour la première fois à la Chambre des Représentants.


Le JPJ, c’est toutefois plus qu’une simulation. Depuis deux ans, nous organisons une simulation diplomatique en collaboration avec nos confrères canadiens.


L’organisation a également mis sur pied le Projet Ecole. Il permet à des élèves de 6ème secondaire de vivre une journée de simulation à la Chambre ou dans les parlements Bruxellois, de Wallonie et Flamand. Un Projet Jeunesse va aussi voir le jour cette année en adaptant le Projet Ecole à des élèves de 6ème primaire au Sénat.

De plus, nous organisons fréquemment des débats ou des conférences visant à susciter des questionnements politiques chez les jeunes.



Note pour la rédaction, non destinée à la publication

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter :


DEBANDE Julien, co-président francophone :


D’HAEMERS Silke, co-présidente néerlandophone :

  • Téléphone : +32 472 08 66 64


LEMPEREUR Ugo, administrateur en charge de la communication :


Pour obtenir plus d’informations sur notre histoire et nos engagements :

11 vues0 commentaire

Comments


logo fond transparent sans texte.png
bottom of page